Test du BlackBerry PlayBook

La tablette de RIM, le BlackBerry PlayBook est disponible depuis le 19 avril dernier uniquement en Amérique du Nord. Elle le sera en Europe prochainement avec sa commercialisation le 16 juin au Royaume-Uni et devrait arriver en France pour l’été.

Rappelons que le PlayBook est disponible actuellement en 3 versions Wi-Fi : 16 GO, 32 Go et 64 GO. Les versions 3G/4G seront commercialisées plus tard dans l’année.

Je me suis acheté pour ma part la version 16 GO.

  • Généralités
    • Contenu de la boîte
    • Caractéristiques
    • Design
    • Ecran et son
    • Boutons
    • Connectique
    • APN
    • Batterie
  • BlackBerry OS Tablet :
    • Mise en route
    • Gestes
    • Options
    • Clavier
    • Multitâche
    • Applications
    • Navigateur
    • Multimédia
    • BlackBerry Bridge
  • Conclusion :
    • Les +
    • Les –

Généralités :

Contenu de la boîte :

Packaging BlackBerry PlayBook

Le modèle que j’ai acheté provient des Etats-Unis, le packaging inclut est sans doute le même que celui qui sera disponible en France à l’exception près du chargeur.

Nous avons donc droit à :

-          Un chargeur secteur américain (beaucoup plus design que les chargeurs BlackBerry actuels)

-          Un câble micro-USB pour le chargement via USB et la synchronisation

-          Un petit chiffon pour l’écran

-          Des manuels d’instruction concernant la sécurité et les informations du produit

-          Un guide rapide de mise en route de l’appareil

-          Une housse en néoprène

-          La tablette BlackBerry PlayBook

Caractéristiques :

A l’intérieur, la tablette emporte :

-          Un processeur double-cœur cadencé à 1 GHz

-          1 GO de mémoire vive

-          2 APN : un premier en façade de 3 MP et un second à l’arrière de 5 MP, tout deux capables de filmer en 1080p. En revanche, aucun flash n’est présent.

-          Wi-Fi 802.11 a/b/g/n

-          Bluetooth 2.1

-          Port micro USB, micro HDMI et prise jack 3.5mm

-          Un connecteur aimanté de chargement rapide (2x la vitesse de l’USB)

Si vous souhaitez connaître la tablette en détail, vous pouvez lire notre article : Quel est le prix réel du BlackBerry PlayBook

Design :

Design BlackBerry PlayBookDesign BlackBerry PlayBook

Alliant des dimensions de 194x130x10 (en mm) pour un poids de 425g, le BlackBerry PlayBook est parfaitement fini. On peut constater un bloc robuste et solide un peu comme un cadre photo numérique. De plus, son écran de 7 pouces d’une résolution de 1024 x 600 pixels est clair et les pages internet sont parfaitement lisibles.

Concernant le design pur et dur de l’appareil, c’est à chaque utilisateur de juger. Pour ma part, il me plait bien de par sa simplicité et sa sobriété.

Ecran et son :

La présence des haut-parleurs sur les deux cotés de l’appareil nous donne un son parfaitement audible et nous simule en quelque sorte un son stéréo. Cela dit, ce sont des haut-parleurs de tablette qui suffisent pour leur fonction, il ne faut en aucun cas s’attendre à atteindre le niveau des chaînes home cinéma.

Quant à l’écran tactile de 7 pouces il n’a rien à envier aux autres tablettes si ce n’est presque plutôt l’inverse.

Un point à souligner est que l’écran reste lisible même en plein soleil, et cela sans même avoir à porter de montures de lunettes de soleil.

Boutons :

Boutons blackBerry PlayBook

Comme vous pouvez le constater, le PlayBook ne dispose d’aucun bouton en façade. Seul 4 boutons sont accessibles sur le haut de la tablette. Il s’agit des boutons de mise en veille et mise sous tension de l’appareil, de lecture/pause et de réglage du volume. Les trois derniers sont facilement manipulables. En revanche, le bouton on/off que vous utilisez sans doute le plus régulièrement est plutôt hasardeux. En quelques sortes, on ne sait pas trop si on a appuyé correctement ou non et parfois il faut s’y reprendre à plusieurs fois quitte à utiliser son ongle.

Connectique :

Connectique blackBerry PlayBook

Au dessous de la tablette vous disposez d’un port micro USB qui permet de charger son appareil et de le synchroniser avec son ordinateur, un port micro HDMI qui vous offre la possibilité de connecter votre tablette à votre télévision et bénéficier d’un écran plus grand et enfin un port de chargement rapide.

Sur le haut de la tablette, une prise jack 3.5 mm vous permet de connecter des écouteurs.

APN :

aPn : photo extérieurAPN : photo intérieur

Les deux APN disponibles sont de qualités standards. Ils vous permettent de capturer ou filmer ce que vous souhaitez mais ne remplace en aucun cas un appareil photo. Ils sont comparables aux APN disponibles sur vos smartphones.

Les photos extérieures sont de bonnes qualités. En revanche, sans éclairage et sans flash les photos intérieures sont médiocres.

Les caméras HD présentent vous permettent de réaliser des films en 1080p.

Batterie :

Après plusieurs jours de tests je dois avouer que l’autonomie de la batterie en utilisation est très performante. La tablette s’éteint en général après 8h de navigation, (Wi-Fi et Bluetooth allumés, luminosité à 50%) qu’ils s’agissent de vidéos, de musiques, de jeux et d’internet.

Quant à la température de l’appareil elle est correcte. Uniquement le centre du dos de l’appareil chauffe. On peut le ressentir lorsqu’on tient la tablette en mode portrait.

En revanche, la gestion du mode veille est mal gérée. Pour ma part, je constate en moyenne une perte de 6% de batterie pour une heure de veille.

BlackBerry Tablet OS :

Mise en route :

Mise en route

Lors du premier allumage, un assistant d’installation se lance. Il est obligatoire de se connecter à une borne Wi-Fi pour pouvoir configurer la tablette. Pour le reste, il suffit de suivre les indications sur l’écran. Lire notre article : Guides de fonctionnement du BlackBerry PlayBook

Gestes :

Comme il n’y a pas de bouton de navigation présent sur la tablette, tout s’effectue par des gestes simples. Lire le guide des gestes

Lien mobile

Options :

Options BlackBerry PlayBook

Le menu des options, accessible depuis un swipe du haut de l’écran donne accès à tous les réglages de la tablette.

Clavier :

Clavier BlackBerry PlayBookClavier BlackBerry PlayBookPour ma part, j’ai toujours utilisé des portables avec clavier. Ayant essayé d’écrire sur des écrans tactiles je n’ai jamais adhéré. J’étais donc un peu sceptique quant à l’idée d’un univers tout tactile.

Finalement sur une tablette l’usage est extrêmement simple. Même si j’écris plus vite avec le clavier de mon BlackBerry, les touches du  PlayBook sont facilement accessibles et la rédaction s’effectue aisément. Sachez qu’un clavier Bluetooth sera disponible en accessoire, pratique essentiellement pour ceux effectuant beaucoup de traitement de textes.

Multitâche :

Sur une tablette on ne réalise jamais une seule tâche à la fois. Effectivement, pendant que notre page web charge on en profite pour continuer notre partie de Need For Speed par exemple.

La gestion du multitâche sur le PlayBook est parfaitement réalisée. En effet, un simple swipe permet de changer d’application.

De plus, l’environnement est très stable. Le PlayBook ne rame pas. Tout est instantané.

Applications :

Applications BlackBerry PlayBookApplications BlackBerry PlayBookA part les applications livrées avec le terminal, il n’y a que très peu d’applications intéressantes sur l’App World.

Nous disposons donc nativement de la suite complète de Dataviz (Documents to Go), d’un lecteur de PDF signé Adobe, de deux jeux conçus pour le PlayBook, Tetris et Need For Speed Undercover, du lecteur Kobo et de l’application Scrapbook (par TAT), d’une application Podcasts, d’un magasin de musiques en ligne géré par 7digital, de Bing Maps et d’une application météo développée par AccuWeather.

Depuis quelques temps, l’application Facebook pour BlackBerry PlayBook fonctionnant avec Flash est également disponible.

Pour certains ces quelques applications suffiront amplement. Par contre, pour les autres voulant étoffer leur nombre d’applications, il faudra sans doute attendre la mise à disposition de l’émulateur d’applications Android.

Navigateur :

Navigateur BlackBerry PlayBookNavigateur BlackBerry PlayBook

Comme RIM savait que le point fort de sa tablette ne serait pas sa boutique d’applications, il a donc préféré offrir une expérience internet complète. Tous les standards sont donc réunis à savoir le Flash (actuellement la version 10.2) et le HTML 5.

Le temps de chargement des pages est excellent et peut concurrencer directement avec le leader dans ce domaine, l’iPad.

Quant à la navigation à proprement parler, elle s’effectue en toute fluidité.

Multimédia :

Multimédia BlackBerry PlayBookMultimédia BlackBerry PlayBook

Le visionnage de vidéos s’effectue sans coupure ni chargement. De plus, le PlayBook est capable de faire tourner des films jusqu’en 1080p et de manière totalement fluide.

Pour l’écoute de musique et le visionnage de vos photos, l’expérience est similaire.

Le côté multimédia est donc un bon point pour RIM. Seul l’esthétique de l’application musique pourrait être légèrement plus agréable.

BlackBerry Bridge :

BlackBerry BrdigeBlackBerry Bridge

Pour ceux qui ne sauraient pas, le PlayBook est livré sans les applications PIM. Autrement dit, vous ne pouvez pas configurer votre compte de messagerie, ou bien gérer vos contacts nativement pour le moment.

Il faut savoir que RIM réalise avant tout des produits pour les entreprises même s’il tente désormais de s’ouvrir au grand public. L’esprit de sécurité est donc primordiale.

RIM a à cette occasion développé la solution BlackBerry Bridge. Celle-ci vous permet de connecter votre BlackBerry à votre PlayBook via Bluetooth et de disposer de toutes vos informations personnelles sur votre tablette.

Une fois votre terminal déconnecté, toutes les informations sont effacées.

L’inconvénient est qu’il faut posséder un BlackBerry ce que tout le monde n’a pas. RIM a donc indiqué qu’une mise à jour prochaine apportera le soutien de ces applications.

Conclusion :

Les +

-          Multitâche

-          Internet

-          Réactivité

-          Autonomie

-          Capacité de filmer en 1080p et visionner des vidéos en full HD

-          Support de la technologie Flash

Les –

-          Manque d’applications

-          Pas d’extension de mémoire possible

-          Fragilité du bouton on/off

-          Absence de Flash pour les photos et vidéos

-          Absence de correcteur ortographique

  1. Serra

    Bonjour,
    Je souhaiterais savoir par quel moyen vous l’avez acheté aux USA.
    Merci.
    Hervé

  2. BB9800

    Ce teste me réconforte plus dans la volonté d’acheté le blackberry playbook, pourriez vous me dire comment ce la procuré meme au Etat Unies, merci

  3. crystal30

    Inutile de prendre le risque de l’acheter aux USA, le BB playbook est dispo depuis le 15 juin à la fnac et sur l’eshop blackberry..
    Je pense sincèrement que l’argument de la sécurité et de l’intégration bridge sont largement sous-estimés dans les comparatifs.
    Pour une entreprise, il n’y a pas débat.
    Financièrement, le fait de ne pas avoir de carte 3G et d’utiliser le bridge fait directement économiser 30 à 40€ par mois par utilisateur (pour une flotte, c’est énorme)
    Au niveau sécurité, on utiliser toujours le VPN de RIM ce qui rend le niveau de sécurité de l’appareil sans aucune comparaison avec Apple par exemple. En plus,si on se fait voler la tablette, l’appli e-mail pro n’est tout simplement pas disponible puisqu’elle dépend du BB….aucun risque de perte de données, et aucun paramétrage..

    Quand je pense que 99% des commentaires trouvent ces éléments négatifs, je suis consternés..

    En bref, Si vous êtes un particulier fortuné…IPAD2, mais si vous êtes un pro, pour moi, il n’y a même pas de concurrence à la playbook pour le moment.

  4. Pingback: Les premières photos de BlackBerry Tablet OS v2.0 ? - Blackberry France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>