Forum Blackberry France

[ASTUCE] ETRE AUDIOPHILE SUR ANDROID

Vous trouverez ici tous les tutoriels concernant les terminaux Blackberry fonctionnant sous Android

Modérateurs: cherokeephoenix, dug30, solo, JCangoku

[ASTUCE] ETRE AUDIOPHILE SUR ANDROID

Messagede dug30 » Mer 4 Jan 2017 14:55

Presentation

Hello,
Depuis plusieurs mois, je suis à la recherche de la solution ultime, pour écouter ma musique sur mon smartphone android (j'ai commencé sur le note4, puis le mate9), mais les solutions sont sensiblement les mêmes d'un appareils à l'autre, donc je poste dans la section générale).

Je vais donc partager mes recherches, et les solutions que j'ai trouvé.
Je vais découper tout cela en 3 parties:
-Les fichiers audio
-Les lecteurs
-Les accessoires

Le but
La qualité avant tout

Alors, à la base le but de mes recherches n'est pas d'avoir des boums boums à faire saigner les tympans, mais d'avoir un son le plus parfait possible.
Cela implique d'avoir les bons fichiers, le bon lecteur et le bon casque.
Si vous écoutez votre musique, en faisant autre chose avec un casque bas de gamme, aucun intérêt d'avoir des fichiers flac, de la même manière avoir un bon lecteur et un casque à 300€ pour écouter du mp3... c'est un peu dommage.

Explications
Les fichiers

La plupart d'entre vous je suppose utilise des fichiers mp3. Il faut savoir que le mp3, malgré ce que l'on entend dire, altère énormément le signal. Alors peut être que si vous écoutez du rap, dehors, avec du bruit autour de vous, et un casque bas de gamme, vous ne verrez pas la différence. Mais si vous écoutez un concert live, ou un concert symphonique, avec un bon casque casque, au calme... Croyez moi, entre le cd et le mp3, il y a un gouffre.

Alors si on ne peut pas se fier au mp3?
Il existe une alternative entre le fichier cd et le mp3, il s'agit du flac.
Pour faire court:
Un cd c'est environ 700Mo,
rippé en mp3 on est à 75Mo
et en flac on va être aux alentours des 350Mo

L'avantage du mp3 vous l'avez compris c'est sa taille, mais la qualité du morceaux en paye le prix
Je vous met en spoiler un article très bien fait qui explique tout cela en détail 'source: CNET):

Le FLAC, c'est quoi ? Le MP3 "haute définition" décrypté
Le FLAC : Free Lossless Audio Codec. Que cache ce terme omniprésent dans l'univers audio ? A quoi sert-il ? Qu'apporte-t-il ? Comment l'utiliser, quel baladeur pour le lire ? CNET France répond à toutes vos questions.
À la fin des années 1990, le format de fichier MP3 s'est retrouvé au cœur de la polémique sur le piratage, popularisé par Napster alors au faîte de sa gloire. S'en est suivie une période de poursuites judiciaires à tout-va des maisons de disques à l'encontre de tous ceux qui proposaient de la musique dans ce format. Ce n'est que l’arrivée de l’iPod en 2001 qui a contribué à légitimer le MP3 que l’on trouve désormais sur la plupart des magasins en ligne.

Bien que le MP3 se soit finalement imposé comme un standard, il existe une alternative de bien meilleure qualité qui est en train de gagner en popularité. Il s’agit du format FLAC. Il a notamment fait parler de lui lors du lancement du baladeur haute-fidélité PonoPlayer et de son magasin en ligne dédié. Le FLAC offre une copie numérique qualité CD moitié moins volumineuse. Il est compatible avec de nombreux téléphones (y compris l’iPhone grâce à une application), les baladeurs tels que le PonoPlayer et les composants Hi-Fi. Le prix d’un fichier FLAC est à peu près équivalent à celui d’un MP3, mais le son est nettement meilleur.

Il y a encore peu de temps, le FLAC (Free Lossless Audio Codec) traînait la même réputation de "format des pirates" en raison de l’absence de DRM. Mais il a toutes les qualités nécessaires pour toucher un public plus large que les seuls audiophiles et technophiles. Il est ainsi soutenu par des labels tels que Merge et Warner et les clients peuvent acheter des titres tels que ceux de M. Ward ou d’Arcade Fire au même tarif que les versions vendues sur les principaux magasins en ligne comme iTunes.

Le FLAC est apparu en 2001 comme une alternative open-source aux autres formats sans perte qui fleurissaient à ce moment-là : Apple Lossless (ALAC), WAV de Microsoft (Waveform Audio Format) et WMA Lossless. Ces formats concurrents avaient leurs inconvénients. L’ALAC n’a pas étendu son emprise au-delà des utilisateurs d’iPod et d’iPhone. Le format WAV, bien que plus répandu et aussi compatible iOS, a l’inconvénient de produire des fichiers très (trop) volumineux et surtout de ne pas récupérer les métadonnées (nom de l’artiste, titre, paroles…) comme le font les autres formats. Le FLAC gère les métadonnées tout en étant compatible avec un grand nombre d’équipements.

1. Différence entre FLAC et MP3
Le MP3 est un format avec perte, ce qui signifie que certaines parties de la musique sont coupées pour réduire la taille du fichier. Il est censé utiliser la "psychoacoustique" pour supprimer le chevauchement des sons, mais cela ne fonctionne pas toujours. En général, ce sont les cymbales, les guitares et les effets de réverbération qui sont les plus affectés par la compression MP3.

Le FLAC a été adoubé par l’industrie musicale comme un moyen rentable pour distribuer de la musique qualité CD qui ne souffre pas des défauts du MP3. Il n’engendre pas de perte et il se rapproche plus du fichier ZIP. Théoriquement, les fichiers FLAC sonnent comme les originaux une fois décompressés.

Avant le FLAC, le seul moyen d’obtenir des fichiers sans perte était de recourir au format CD non compressé CDA ou au WAV qui sont presque deux fois plus volumineux. Par ailleurs, le FLAC ne se limite pas à la qualité CD et l’on peut acheter des fichiers échantillonnés en 24 bits / 192 kHz. On entre ici dans le domaine de la Haute Définition Audio (en termes marketing le Hi-Res Audio). Que vous utilisiez du FLAC 16 ou 2 bits, ce format est parti pour se pérenniser. Selon un professeur de psychoacoustique de l’université de l’Essex cité par Bowers & Wilkins, "le FLAC est bon pour véhiculer les fichiers par Internet car il divise par deux les temps de téléchargement de musique en haute-fidélité. Et il est peu probable que l’on fasse beaucoup mieux en matière de compression sans perte."

Bien que les supports optiques soient encore très populaires, ils finiront par être éclipsés par les fichiers numériques qui sont plus pratiques, qu’ils soient lus en streaming ou stockés sur un serveur. Et l’absence de DRM implique que l’on peut faire autant de copies, à usage personnel, qu’on le souhaite sans avoir à se soucier d’une dégradation du support physique. Et même si le FLAC ne sera probablement jamais aussi populaire que le CD ou le DVD à leur heure de gloire, il est en train de rapidement devenir le format de prédilection pour ceux qui accordent de l’importance à la qualité du son.

2. Le FLAC face au streaming
Le FLAC a un grand rival : le streaming. Si les services de streaming audio ont longtemps proposés de faible qualité audio par leur débits (128 à 240 kbps). Les choses ont évolué ces derniers temps. Pratiquement tous proposent maintenant des débits de 320 kbps avec une qualité qui se rapproche du CD. Spotify avec l'usage de la technologie Ogg Vorbis et Deezer en font partie. Le récent Apple Music se contente de proposer un débit de 256 kbps, mais utilise le AAC, un format qui se veut moins destructif que le MP3. Rien qui arrive à la hauteur de la qualité audio du FLAC. D'autres services comme Qobuz et plus récemment Tidal ont fait le choix de proposer directement du FLAC. Qobuz en a d'ailleurs fait son crédo, bien avant que la problématique de la qualité audio ne soit un sujet en vogue. Dès son lancement, le service français a mis en avant la qualité audio de son service avec l'usage du FLAC et des albums proposés en qualité CD et Studio Master en 24 bits / 192 kHz. Qobuz et Tidal sont les services qui proposent la meilleure alternative à une discothèque personnelle sur support physique. Deezer s'est récemment aventuré sur le chemin d'une meilleure qualité audio avec l'offre Deezer Elite. Elle n'est pour le moment proposée et disponible que sur les systèmes audio de Sonos.

Bien que le streaming audio ait le vent en poupe, le FLAC dispose de plusieurs avantages. Un album en FLAC s’achète une fois pour toute alors qu’avec un service de streaming, il faut renouveler son abonnement indéfiniment si l’on ne veut pas perdre sa collection. Autre avantage, il n’est pas nécessaire de disposer d’une connexion Internet pour écouter sa musique. Et même si la plupart des services proposent un mode hors connexion, il faut tout de même pouvoir se connecter à un moment pour récupérer les fichiers. Si votre baladeur n'a pas la possibilité de se connecter à internet, alors le FLAC constitue la meilleure option.

3. Où trouver des fichiers FLAC ?
Il existe deux manières d’avoir des fichiers FLAC de façon légale : convertir un CD ou bien acheter les fichiers sur un magasin en ligne (HDtracks, la partie magasin de Qobuz...). La conversion est facile, mais il faut avoir le bon logiciel pour son ordinateur. Il existe aussi des appareils qui peuvent convertir et stocker des fichiers FLAC sur un disque dur en réseau sans que vous ayez besoin de toucher à un PC.

4. Comment écouter du FLAC ?
Sur iOS, un gros obstacle empêche le FLAC d’être adopté à large échelle. Les terminaux iOS ne le prennent pas en charge nativement. Apple n’a rien fait dans ce sens depuis le lancement de son programme Mastered for iTunes, il y a quelques années, qui promettait des téléchargements en 24 bits / 44,1 kHz. On en voit rien venir. La firme à la pomme semble s’être tournée vers quelque chose de plus immédiatement rentable comme Apple Music. Il y a toutefois plusieurs applications sur iTunes compatibles FLAC qui permettent même de faire de la lecture entre divers appareils via AirPlay et DLNA. L’application MediaConnect que l’on trouve sur l’Apple Store propose le plus de fonctionnalités. Elle peut cependant apparaître un peu obscure et ardue pour les débutants. Citons aussi FLAC Player et Capriccio.

Depuis Android 3.1, l’OS Google prend en charge nativement le FLAC. Et même si vous possédez une version plus ancienne d’Android, les fabricants comme HTC et Samsung ont ajouté le FLAC dans leur application de lecture de musique. Néanmoins, nous pouvons aussi citer quelques applications que l’on trouve sur Google Pay telles que Player Pro et Bubble UPnP. Des alternatives au lecteur audio intégré du système d'exploitation mobile de Google.

La situation pour les PC sous Windows et sur les Mac sous OS X. Si vous êtes sur Windows, vous pouvez écouter du FLAC en ajoutant un plug-in à Windows Media Player. Mais les audiophiles ont aussi deux lecteurs de référence que sont Media Monkey et JRiver. Pour les utilisateurs Mac, il y a Fluke qui permet la prise en charge du FLAC sur iTunes. Citons aussi Songbird, une application disponible sur Mac et PC Windows.
La situation pour les baladeurs. Si les baladeurs Android ont perdu en popularité, ils ont été remplacés par des modèles haute définition audio (Hi-Res Audio) comme les Walkman NWZ-ZX2 de Sony, AK Jr d'Astell & Kern ou encore le PonoPlayer qui sont conçus nativement pour le FLAC jusqu’à du 24 bits/192 kHz. Signalons tout de même que des baladeurs classiques de chez Sony, iRiver ou FiiO peuvent lire du FLAC.

Sur un système Hi-Fi. L’un des grands avantages du FLAC est qu’il se prête idéalement à l’écoute sur des ensembles Hi-Fi. L’offre s’est étoffée ces dernières années en matière de lecteurs audio "réseau" prenant nativement en charge le FLAC. Citons le système multiroom de Samsung, celui de Sonos ou encore le boîtier Gramofon pour des appareils Hi-Fi existants.
Si vous possédez un serveur NAS, un PC ou un smartphone contenant des fichiers FLAC, vous pouvez les distribuer sur les différents éléments de votre système Audio / Vidéo connectés à votre réseau local. Bien que le FLAC ne fasse pas officiellement partie des spécifications DLNA, il est tout de même pris en charge.

Les services de streaming peuvent aller et venir. En revanche, un fichier FLAC est comme un CD : une fois que vous l’avez acheté ou converti, il vous appartient pour toujours (excepté un grave accident de stockage sans sauvegarde de sécurité). Le FLAC ne supplantera peut-être jamais le MP3, mais si vous attachez de l’importance à la qualité du son, il constitue indéniablement la meilleure option, à la fois maintenant et dans l'avenir.

Bon maintenant que l'on a les bons fichiers, il faut un lecteur...

Explications
Les lecteurs

Alors la, je vois déjà des mains se lever, pour me proposer des lecteurs....
Poweramp
Jetaudio
Pour ne citer que ces deux là...
Vous trouverez plus d'info sur le tuto que j'avais fait pour le note4

J'ai du tester à peut près tous les lecteurs du play store (ou presque).
Et à chaque fois je suis déçu..
En fait je me suis aperçu que plus un lecteur offre de réglage, plus on bidouille.. Hors plus on bidouille le signale et plus on dégrade le son..
D’où l’intérêt de partir des le départ avec le meilleur fichier possible (d'ou le flac).

Que ce soit sur le note4 ou le mate9, je suis toujours revenu sur le lecteur natif. En général ce sont des lecteurs simples (avec très peu de réglages, mais un son très pure).

Alors vous allez me dire, il existe le dolby surround et viper4android... Oui c'est vrai..
Çà aussi j'ai testé, çà fonctionne avec un lecteur mais pas l'autre, ou le lecteur natif mais pas spotify (on va y revenir)..
Et il faut être root!!
Donc au final encore une fois il vaut mieux du flac avec un lecteur simple, qu'un mp3 torturé à grand coup de viper4 :smile:

Sur le note4 j'utilisais le lecteur natif avec sound alive (l'equalizer natif samsung) et sur le mate9 le lecteur natif avec le DTS activé...
Mais j'ai découvert par hasard un nouveau lecteur:
Onkyo HF Player
C'est le meilleur lecteur que j'ai testé.
Pas en terme de possibilité de réglage, car il n'a qu'un equalizer, mais en terme de rendu sonore.
L'influence de l'equalizer est douce, sans excès. (sur le mate9 il fonctionne avec le DTS natif)
ET.. surtout (mais çà nous le verrons dans le troisième partie il gère des DAC usb)

Et avant de passer à la suite il existe les lecteurs des services en ligne comme:
Spotify qui lui offre du mp3 320 kbps avec la meilleure option
qobuz qui lui offre du flac ( Hi-Res 24-bit, avec l'option la plus chère)

Pour ceux que cela intéresse, voici un comparatif des principaux services de musique en ligne:
ICI

Et pour finir..

Explications
Les accessoires

Alors, maintenant que nous avons le bon fichier, et le bon lecteur, il faut les bon accessoires...
Et pour moi il y en a 2, le premier qui est primordiale c'est le casque, le second qui est plus pour vraiment optimiser le DAC.

Inutile de vous dire que pour sentir la différence de qualité d'un fichier il faut un bon casque...
Alors pour bosser ou pour aller courir, j'ai un casque filaire (du genre de celui du pack d'origine) ou une paire d’écouteurs sans fils à 20€

Mais quand je me pose pour "écouter" de la musique, la je change de casque...
Perso j'en ai testé deux:
Sony MDR-XB600
mais qui effectivement avait tendance à bouffer les médiums et les aigus

et en ce moment j'ai un:
Sennheiser Momentum On-Ear
Qui lui est vraiment équilibré..

Quoi qu'il en soit, si vraiment vous recherchez la qualité audio, il ne faut pas rêver, à moins de 100€ (je parle en neuf,hors promo), vous n'aurez pas grand chose. Mais en cherchant bien on trouve de très bonne affaire sur le net. J'ai acheté mon sennheiser sur le bon coin pour 80€ neuf encore emballé).

Et pour finir, si vous voulez pousser plus loin, vous pouvez intercaler entre votre casque et votre smartphone un DAC..
Alors qu'est ce qu'un DAC?
Réponse dans le spoiler:
A quoi sert un DAC ?
12 FÉVRIER 2014


La musique dématérialisée regorge d’acronymes et d’anglicismes (voir les deux en même temps) et c’est à l’un d’entre nous que nous allons nous attaquer dans cet article : le DAC !

Si vous êtes un amoureux de la musique mais que vous l’écoutez encore via la sortie audio integrée de votre ordinateur, alors sachez qu’à moins d’une exception très peu probable, la carte son intégrées des appareils électroniques grand public sont très souvent de très mauvaise qualité, d’ou l’intérêt de les remplacer par un DAC de qualité.

Finalement je vous envie car vous risquez de redécouvrir totalement votre musique et révéler son plein potentiel, vous en avez de la chance!

Qu’est ce qu’un DAC?
DAC est donc l’acronyme de « Digital Analog Converter » autrement dit, un convertisseur du numérique vers l’analogique : il est présent dans tous les appareils disposant d’une sortie son et qui utilisent une source numérique comme un CD, un miniDisc (souvenez-vous du miniDisc de Sony…), un lecteur mp3…

Le rôle du DAC est essentiel car les enceintes et nos oreilles ne travaillent qu’en « mode analogique » et sans ce composant, il ne nous est pas (encore) possible d’écouter la musique au format numérique, un intermédiaire ici nommé DAC doit donc faire la traduction pour nous !

Si vous deviez communiquer avec un étranger à l’aide d’un interprète, vous vous doutez bien que les compétences linguistiques de votre interprète sont capitales pour assurer une bonne communication : ici votre interprète, c’est le DAC !

Bien qu’étant un élément très important d’une chaîne audiophile dématérialisée, le DAC reste tout de même moins prioritaire que les enceintes : si vous cherchez à améliorer la qualité de votre installation, vous obtiendrez probablement les meilleurs résultats en investissant sur celles-ci que sur le DAC… bien que pour qu’elles donnent leur plein potentiel, les enceintes ont également besoin d’un très bon DAC, une question d’équilibre donc !

La résolution et fréquence d’échantillonnage d’un DAC
Le rôle du DAC est donc crucial dans la chaîne de reconstitution de la musique et il convient de choisir avec soin le DAC que vous allez utiliser dans votre chaîne musicale dématérialisée.

Chaque DAC a ses limites en termes de fréquence d’échantillonnage et de résolution : un DAC d’entrée de gamme sera limité à des fréquences en 16bits et 44khz (le format CD) alors que des DAC de milieu voir haut de gamme vous permettront de lire des fichiers en 24bits 88khz / 96khz ou 192khz.

Que veulent dire ces chiffres barbares? C’est tout simplement la fréquence avec laquelle est enregistrée la musique, qui n’est pas enregistrée en « continu » mais toutes les 0,00001 secondes par exemple, plus ce chiffre est faible moins il y a de délai entre deux prises de son et plus il y aura d’information musicale, donc (théoriquement) meilleur sera le son.

Seule exception à ce fonctionnement, un album de la star academy : moins on entend, mieux on se porte. (rires)

Même si la fréquence est un élément important lors du choix d’un DAC, celle-ci ne fait pas tout, loin de là : de même qu’il existe d’excellents appareils photo 5mpx et de très mauvais 12mpx, vous ne devez donc pas baser votre choix sur ce critère uniquement.

La différence entre un bon et un mauvais DAC
Un bon DAC c’est tout d’abord autre chose qu’un composant bas de gamme à quelques centimes tel que ceux intégrés dans les smartphones, de la carte son interne de votre ordinateur ou d’une tablette (bien que sur ce plan, il semblerait que les produits Apple ne soient pas si mauvais d’après mon expérience)

Un bon DAC restituera mieux le spectre sonore et de façon plus fidèle, plus définie, vous entendez mieux les détails, la spatialisation des instruments et il en résulte une dynamique et une émotion parfois très supérieure.

Pour bien choisir un DAC il faut donc prendre en compte non seulement la fréquence à laquelle celui-ci fonctionne, mais aussi ses types d’entrées :

Usb : le DAC doit alors obligatoirement être branché à un ordinateur et celui-ci est reconnu comme une carte son (ce qu’il est…) c’est le mode que je vous recommande car il permet d’atteindre les plus hautes résolutions et permet l’alimentation en électricité du DAC.
Toslink ou Coax : peut se brancher entre n’importe quels appareils compatibles (y compris avec un ordinateur) mais est plus contraignant en termes d’alimentation et de fréquences d’échantillonnage, la norme toslink étant limitée au 24/96.
Un autre élément important à prendre en considération : les DAC Asynchrones.

Ceux-ci disposent de leur propre horloge interne dédiée et permettent généralement de meilleurs résultats qu’avec des DAC synchrones : pour simplifier, c’est le DAC qui définit la durée d’une seconde (en mode asynchrone) et non le PC (synchrone) ça peut paraître obscur ou futile (une seconde c’est une seconde non?) mais ça ne l’est pas car les horloges des PC sont parfois moins précises à cause des composants utilisés (dans un DAC c’est LA priorité, dans un PC non…)

Quel DAC au meilleur prix?
Evidemment, tout le monde recherche le meilleur DAC possible au meilleur prix… difficile de répondre à cette question et je ne peux vous conseiller qu’une approche pas à pas.

Si vous écoutez votre musique actuellement avec la sortie son de votre ordinateur (portable, fixe) iPod ou tablette, il est fort possible qu’investir dans un DAC améliore considérablement la qualité de l’écoute. Selon votre budget, j’ai donc sélectionné pour vous 3 DAC unanimement reconnus pour leurs qualités :

Le minimum syndical à 18€ : si vous n’avez qu’un budget limité à consacrer au DAC ou que vous doutez de son utilité, vous pouvez opter pour une carte son externe comme la Terratec Aureon dual usb qui remplacera déjà avantageusement une sortie son d’un ordinateur par exemple. Cette carte permet également de disposer d’une sortie numérique Toslink à pas cher.
Entrée de gamme à 105€ : le DAC / Ampli casque NuForce Icon µDAC2 : très compact, alimenté par usb et amplifie également le son pour une utilisation au casque, compatible mac & PC.
Moyenne gamme à 169€ : l’Arcam rPAC asynchrone, petit mais costaud comme dit la pub.
Haut de gamme à 449€ : le Cambridge Audio Dacmagic Plus unanimement reconnu pour être l’un des meilleurs DAC du marché, dispose d’une connectique très riche.
DAC Cambridge Audio
Le DAC Cambridge Audio Dacmagic Plus : une référence audiophile à un prix encore accessible
Evidemment ces choix sont subjectifs et l’on pourra argumenter en faveur ou contre l’un des produits sélectionnés indéfiniment, mais si vous cherchez des produits de qualité sans devoir passer des heures à comparer les centaines de modèles du marché, alors j’espère que cette sélection vous aura aidé pour choisir votre DAC.

Ayant regardé de près les DAC j'en ai retenu 2:

Onkyo DAC-HA300
Qui est prévu pour fonctionner avec le lecteur HF player (le lecteur a les options pour paramétrer le DAC) mais qui reste très cher..

Fiio Kunlun Q1
Qui lui semble avoir vraiment un très bon rapport qualité/prix.
Pour info je l'ai commandé sur ebay pour 80€ fdpi

Solutions
Vous souhaitez écouter de la musique sans chercher spécialement la qualité
Utilisez des fichiers mp3, avec n'importe quel casque.
Et/ou les services en ligne quelque soit l'option

Si vous recherchez tout de même un son propre, sans chercher la perfection
Utilisez des fichiers flac avec un bon casque (budget entre 50 et 100€ en cherchant bien)
Et/ou les services en ligne en option premium

La qualité avant tout
Utilisez des fichiers flac, un ban casque et un DAC (budget entre 130 et 180€ minimum pour les deux)
La pour les services en ligne il faut passer sur Qobuz (mais plus de 20€/mois ca pique..)

Important
Chacun à une ouïe et une perception auditive différente, nous n’écoutons pas tous la même musique, et nous n'avons pas tous les mêmes goûts en matière de réglages (graves, aigus, réverbération etc..
Le but de ce tuto n'est donc pas de vous donner "LA" solution ultime, mais plutôt de partager avec vous mes recherches, pour vous aidez à trouver "VOTRE" solution ultime :frime1:

Test
Test du DAC mobile Fiio Kunlun Q1

Je vous met en spoiler le test du Fiio Kunlun Q1, je l'ai reçu ce matin ;-)

Reçu ce matin donc dans une jolie boite (un peu dans le style des boites Huawei d’ailleurs
Il est livré avec:
-un cordon usb/micro usb pour le charger ou le connecter en usb
-un petit cordon mâle/mâle jack
-un jeu de sangle en caoutchouc pour l'assembler au dos du tel

En ce qui concerne les commandes:
Face avant:
-Prise sortie jack
-Inter BASS on/off
-le bouton marche arrêt volume

Face arrière:
-inter charge on/off (pour couper la charge quand il est en usb sur le tel)
-prise microsd charge ou entrée ligne
-inter gain mini/maxi
-prise jack entrée/sortie ligne

Fonctionnement:
il y a 2 modes de fonctionnement, soit on rentre le signal en usb soit via la prise jack arrière.

Mode USB:
En mode usb (celui pour lequel je l'ai acheté), il faut connecter le DAC sur le tel via usb (pour cela il faut impérativement un cordon OTG)
On rentre donc dans le DAC via l'entrée usb avec le signal numérique brut (d'ou l’intérêt du flac) et on branche le casque sur la sortie jack de la face avant. (le jack arrière bascule en sortie ligne)
On utilise le dac + l'ampli, le résultat est vraiment très bon.
Par contre pour le moment je n'ai réussi a faire fonctionner la sortie audio via l'usb qu'avec le lecteur HF audio (spotify, le lecteur natif et tous les autres n'envoient rien sur l'usb otg.
Alors j'ai trouvé une astuce pour faire fonctionner l'audio sur l'USB otg avec tous les lecteurs:
Spotify, le lecteur natif etc..
Il faut lancer la lecture sans brancher le DAC, le son va sortir par les hp du tel
Une fois que la lecture à démarré il faut brancher le DAC en usb
Et la miracle, l'audio bascule sur l'otg!!

Mode jack
En mode jack, il suffit de brancher le cordon mâle/mâle, sur la prise casque du tel et la prise jack arrière du DAC
On ressort par la prise jack en face avant pour le casque.
Dans ce mode la, toutes les applis du tel fonctionnent, puisqu'on récupère le signal analogique de la prise jack du tel.
Par contre on récupère le signal analogique en sortie du tel (donc traité par le DAC interne du tel), et du coup on ne passe pas par le DAC externe.
On utilise juste la fonction ampli du Fiio Kunlun Q1.

Coté rendu sonore:
La combinaison fichiers flac, lecteur HF onkyo, le DAC et mon casque sennheiser, est pour le moment la meilleur solution que j'ai jamais testé..
Le résultat est vraiment excellent, aucun bruit parasite, aucune saturation.. le son est juste parfait..

Coté esthétique:
Le DAC est vraiment très bien fini, tout petit (surtout a coté du Mate9), mais il dégage vraiment une impression de qualité.
Je vous mets les photos:
Vue générale
Image
~~~~

Face avant
Image
~~~~

Face arrière:
Image
~~~~

Posé dans la coque du mate9..
Image
~~~~[/center]
Image
Avatar de l’utilisateur
dug30
 
Messages: 10211
Inscription: Sam 7 Mai 2011 13:36
Localisation: Gard (30)

[ASTUCE] ETRE AUDIOPHILE SUR ANDROID

Publicite

Publicite
 

Re: [ASTUCE] ETRE AUDIOPHILE SUR ANDROID

Messagede uraete » Mer 4 Jan 2017 16:46

Merci pour le topo, quasiment encyclopédique.

Rien à dire sur la pertinence du format flac, même si pour ma part, je préfère utiliser mes cd et sacd avec mon installation hifi domestique.

Pour moi, la question se pose surtout en itinérance, et il me semble qu'il y a une autre possibilité. En effet, la qualité audio d'un mp3 avec un casque ou écouteur de base n'est pour moi, pas satisfaisante. En revanche, même avec un mp3, un meilleur casque, sans même aller dans le haut de gamme, améliore sensiblement l'écoute, idem pour des écouteurs de qualité comme en fait Sennheiser par exemple (PX200 ou autre). Par ailleurs, pour avoir longuement comparé les deux formats, le wma de Microsoft est, à taux de compression identique, nettement meilleur que le mp3. Un encodage wma à 128 kb/s et un casque de qualité donne une solution tout à fait satisfaisante en itinérance, et ce à moindre coût.
Côté pratique, un casque Bluetooth n'est pas à écarter en itinérance, mais il faut absolument proscrire le bas de gamme pour avoir une bonne qualité de son.

Enfin, un bon lecteur embarqué est nécessaire. Le lecteur de BB10 est à mon sens de très bonne qualité. Sous android, j'utilise Neutron qui est excellent et pas compliqué à utiliser si l'on prend soin d'ignorer les nombreux réglages possibles, qui ne sont pas nécessaires. Ce lecteur existe aussi pour BlackBerry d'ailleurs. Et bien sûr, il lit le wma, ce qui n'est pas le cas de nombre d'applications audio gratuites.
Détail intéressant : Neutron est un des seuls lecteurs à permettre un réglage de balance, ce qui peut être utile, voire indispensable, pour les personnes souffrant d'un déséquilibre auditif, car sinon il faut trouver un casque avec un tel réglage, ce qui est quasi mission impossible.
BB Passport SE sous OS 10.3.2.2836
BB Classic sous OS 10.3.2836
BB 9900 Bold sous OS 7.1
BB Playbook 32 gb
Bouygues Telecom
uraete
 
Messages: 133
Inscription: Mer 6 Jan 2016 20:00

Re: [ASTUCE] ETRE AUDIOPHILE SUR ANDROID

Messagede dug30 » Mer 4 Jan 2017 17:53

Hello
J'ai utilisé neutron pendant longtemps, et ensuite poweramp..
Mais je trouve qu'il y a sur les 2 un bruit de fond, surtout dans les silences..
Après il est clair que le dac n'est absolument pas obligatoire.
Déjà avec un bon lecteur, du flac et un casque correct on a un très bon résultat.
Le Sony que j'avais, j'avais du le payer dans les 50 ou 60e en grande surface.
La avec le sennheiser et le dac je suis à 160e en tout, ce qui reste correct (après ça peut aller jusqu'à plus de 600e pour l'ensemble).
Perso je suis plus souvent en déplacement qu'à la maison.. D'où l'intérêt de la solution nomade..

Envoyé de mon Huawei Mate9 (MHA-L29) en utilisant Tapatalk
Image
Avatar de l’utilisateur
dug30
 
Messages: 10211
Inscription: Sam 7 Mai 2011 13:36
Localisation: Gard (30)


Retourner vers Les tutos

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Nouveau

vidéos blackberry

Connexion